Cité de l'Espace - Polaris Midi-Pyrénées

ALTIKA

Altimètre très hautes fréquences.

Un altimètre océanographique hors normes, pour mesurer avec une précision inégalée le niveau des océans, et ainsi renforcer notre vigilance à l’égard de l’environnement.

Altika est un projet mené par le CNES. Il s’agit d’un altimètre un peu particulier, car il utilise pour la première fois de très hautes fréquences. Cette caractéristique lui confère notamment des capacités supérieures, et peut ainsi renseigner les chercheurs sur le niveau des océans avec une précision de 8mm, un record.

DES COMPETENCES ETENDUES
Grâce à une batterie d’instruments permettant au satellite de contrôler exactement sa position, Altika est d’une fiabilité exemplaire. En conséquence, il répond aux besoins de l’océanographie, mais pas seulement. Dans la pratique, Altika permet également d’observer scrupuleusement:
- La hauteur des vagues,
- Les étendues d’eaux continentales
- L’importance des glaciers
- L’évolution des zones côtières.

LA MISSION SARAL / Altika
Le premier satellite à embarquer Altika à son bord se nomme Saral. Il est développé en coopération avec l’ISRO, l’Agence spatiale indienne, qui se charge de la plateforme et du lancement. Le CNES conçoit et réalise Altika, et sera responsable de la réception des données envoyées par le satellite.
Cette mission intègrera également un instrument Argos 3, le célèbre système de localisation du CNES. Ainsi apprêté, le satellite SARAL pourra mener à bien sa mission de surveillance de l’environnement, et en particulier des couverts océaniques.

DATES CLES
Courant 2011
Date encore incertaine du lancement de la mission SARAL / Altika.

15 décembre 2010
La France et l’Inde font un appel à la communauté scientifique internationale pour l’exploitation programmée des données exploitées par la mission SARAL.

Liens

Site du CNES.Les missions du CNES.