Cité de l'Espace - Polaris Midi-Pyrénées

ALPHABUS

Un poids lourd pour les SatCom.

La nouvelle plateforme Alphabus va permettre la réalisation de satellites de communication plus gros, et plus performants. Ils sont intégrés à Toulouse.

Répondant à une demande croissante, les satellites de télécommunications doivent embarquer des charges utiles toujours plus massives. Cette évolution pose un défi aux scientifiques et aux industriels.

C’est dans ce contexte que le CNES et l'Agence Spatiale Européenne pilotent le développement d’une nouvelle plateforme de satellites, baptisée Alphabus. Les deux géants de la conception de satellites de communication, EADS Astrium et Thales Alcatel Space mènent de concert le développement du projet, en mobilisant notamment des équipes communes et un ensemble d’industriels européens.

DE NOUVELLES CARACTERISTIQUES
Une plateforme, est une base commune intégrant un ensemble d’équipements assurant les fonctions de base du satellite (contrôle, énergie, propulsion, etc.). C’est à partir de la plateforme que le satellite est développé, et que la charge utile peut fonctionner.

Destinée en particulier aux satellites de télécommunication de nouvelle génération, Alphabus propose des caractéristiques étendues :

- Plus résistante, elle supporte jusqu’à 1,5 tonnes de charge utile, pour un satellite pouvant peser jusqu'à 8 tonnes.

- Le gain de puissance électrique de la charge utile est jusqu’à 50% plus important (de 12 à 18 KW)

LE PREMIER SATELLITE
Le premier satellite à utiliser cette plateforme sera Alphasat I-XL, commandé par Inmarsat et l’Agence Spatiale Européenne. Son lancement est prévu pour 2012 à bord d’Ariane 5. Ses capacités supérieures permettent l’introduction de nouvelles de nouvelles technologies mobiles, optimisant les communications en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient.

DATES à retenir
2012
Année prévue pour le lancement du premier satellite utilisant une plateforme Alphabus.

2005
Signature du contrat Alphabus entre le CNES, l’ESA et les industriels.

Liens

CNESESA