Cité de l'Espace - Polaris Midi-Pyrénées

DIABSAT

le dépistage du diabète assisté par satellite.

C’est un programme itinérant de dépistage des complications du diabète, assisté par satellite. DIABSAT est ciblé sur le diabète.

DIABSAT fédère un partenariat pluridiscipliaire de la recherche publique (CHU, CNES) et de PME (MEDES, AUVEA, Fleuret SA) concerné par la conception de nouveaux outils technologiques innovants répondant à des préoccupations de santé d'envergure.
Le Conseil Régional Midi-Pyrénées est partenaire financier de cette initiative régionale.

Ce rapprochement entre laboratoires publics de recherche et organismes socio-économiques devrait déboucher à l'issue du projet DIABSAT à la mise en place d'un service pérenne fédérateur et évolutif, créateur d'emplois.

Le projet et ses enjeux
DIABSAT a pour objectif de développer et d’évaluer médicalement et économiquement des services d’éducation à la santé, de consultation à domicile et de dépistage, assurés par une plate forme de services intégrant des moyens satellites.

3 volets principaux sont ainsi développés :

• La prévention, par des actions de télé-éducation (EDUCAD) pour l’éducation thérapeutique, dans la prise en charge hygiéno-diététique du diabète de type II, basé sur des logiciels interactifs, accessibles par bornes interactives reliées à un serveur satellite, installées dans des pharmacies

• Le dépistage des complications du diabète grâce à une unité mobile équipée d’une antenne satellite sillonnant la Région Midi-Pyrénées. Matériel embarqué : rétinographe, plate-forme podologique, sthéto-doppler, appareil de mesure de la micro-albuminurie, borne d’éducation.

• L'aide à la consultation à domicile.

Les grandes dates
Septembre 2011 : prévision de publication des résultats prévus des 3 protocoles DIABSAT
Mai 2010 : Mise en œuvre du dépistage des complications du diabète DIABSAT (Gers).
1er juillet 2009 : lancement du projet DIABSAT

Retombées attendues du Projet
DIABSAT a démarré le 1er juillet 2009 et les résultats des 3 protocoles devraient être publiés dans le courant du 2ème semestre 2011, à l’issue des phases d’expérimentation.

L’évaluation indiquera notamment les résultats :
• sur l'acceptabilité de l'outil
• de l’impact sur la chaîne de prise en charge
• de l'impact médical et économique
• de la revalorisation du métier d'infirmier libéral et du rôle du pharmacien en terme de prévention, éducation
• sur le déploiement des différents dispositifs à d'autres pathologies dans d'autres structures du CHU e

Liens

le projet et le CNESla région et la santLe projet :