Cité de l'Espace - Polaris Midi-Pyrénées

Etudes des petits corps du Système solaire 

Astéroïdes, les ancêtres du système solaire

Ces petits corps rocheux sont les témoins de la formation chaotique du système solaire il y a 4,5 milliards d’années.

Comment les planètes du système solaire se sont-elles formées il y a 4, 5 milliards d’années ? La réponse se trouve dans les astéroïdes, des morceaux de roche larges parfois de dizaines de kilomètres en orbite large autour du Soleil. Lors de la formation du système solaire, ces petits corps n’ont pas réussi à s’agglomérer entre eux pour former des planètes par accrétion. Ils ont donc continué à errer, ou ont été capturés par le champ gravitationnel de certaines planètes, comme Jupiter. Ils sont la mémoire du système solaire.

Applications
L’étude des astéroïdes nous renseigne sur la composition chimique du système solaire, et pourrait expliquer l’origine de l’eau des océans sur Terre. Mais il s’agit aussi de se protéger : en orbitant près du Soleil, certains de ces corps pourraient être attirés par le champ gravitationnel de la Terre, et venir s’y écraser. Une hypothèse d’autant plus dramatique qu’il semble qu’un tel événement soit à l’origine de la disparition des dinosaures sur Terre il y a 65 millions d’années. De nombreux observatoires à travers le monde étudient donc la trajectoire des astéroïdes qui croisent la route de la Terre : on les appelle des géocroiseurs.

L’étude des astéroïdes en Midi-Pyrénées
L’Observatoire Midi-Pyrénées et le Centre d’Etude Spatiale des Rayonnements (CESR) de Toulouse sont fortement impliqués dans l’étude des astéroïdes, comme en témoigne la participation à la mission Rosetta, qui a survolé en 2008 l’astéroïde Steins. Lors de la rencontre, les équipes du CNES à Toulouse ont en outre reçu les données transmises par le magnétomètre et le détecteur de poussières de la sonde Rosetta, et les ont fait parvenir aux scientifiques européens. Les astéroïdes sont également suivis par les astronomes du Pic du Midi, grâce à une lunette d'1m (T1m).


Liens

Les astéroïdes sur le CNES : La page du CESRLa page de l'IMCCE :