Cité de l'Espace - Polaris Midi-Pyrénées

Satellites-Observatoires dans l'espace 

Placer des observatoires astronomiques en orbite terrestre...

Pour observer l’Univers, les télescopes en orbite terrestre permettent de capter les rayonnements que notre atmosphère arrête.

Dans l'espace, les rayons lumineux ne sont pas déformés par l'atmosphère, ni filtrés, ce qui permet d'observer les objets célestes dans tout le spectre électromagnétique. Aussi les chercheurs ont-ils imaginé d'envoyer en orbite des téléscopes comme Hubble, XMM-Newton, Integral, Corot, Herschel, Planck... Qu'il s'agisse de la première lumière émise par l'Univers, alors qu'il n'avait seulement quelques milliers d'années, de détecter des exoplanètes ou de sonder le coeur des galaxies et des étoiles, ces satellites très spécialisés nous ramènent des images et des cartes inédites du cosmos, et font progresser la science.

Un exemple, le chasseur d'exoplanètes
Lancé en décembre 2006, le telescope COROT - pour Convection, Rotation et Transit – étudie la variation de la luminosité des étoiles afin de mieux connaître leur structure interne et de détecter les planètes qui pourraient orbiter autour. Développé par le CNES pour l’Agence Spatiale Européenne (ESA), le satellite devrait observer 200.000 étoiles de la Voie Lactée jusqu’en mars 2013.

L’astronomie spatiale en Midi-Pyrénées
Les données du satellite Corot sont transmises aux stations de réception au sol du CNES, dont une est située à Issus-Aussaguel, près de Toulouse. Ces informations sont ensuite utilisées par les chercheurs de l’Observatoire Midi-Pyrénées, notamment au sein du Laboratoire d’Astrophysique de Toulouse-Tarbes (LATT).


Liens

La page du CNESLa page du LATT