Cité de l'Espace - Polaris Midi-Pyrénées

Centre d’Etudes Spatiales de la BIOsphère

Suivre les écosystèmes terrestres depuis l'espace

Le CESBIO est un laboratoire de recherche qui étudie le fonctionnement et la dynamique de la Biosphère continentale à différentes échelles spatiales et temporelles.

C’est une unité mixte de recherche (5126) sous tutelle de l'Université Paul-Sabatier (UPS), du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), du Centre national d'études spatiales (CNES), et de l'Institut de recherche pour le développement (IRD).

Le laboratoire étudie les interactions de ces surfaces avec le climat et l'Homme, en s'appuyant largement sur des données satellitaires. Ce qui implique une grande pluridisciplinarité dans la recherche quotidienne.

Les missions du CESBIO
Cette unité conduit des recherches :
- dans le domaine de l'observation et de la modélisation des surfaces continentales.
- elle participe à la définition de missions spatiales et au traitement des données de télédétection.
- et elle développe des méthodes d’analyse et des modélisations, en particulier la mise en œuvre des modèles de processus (évapo-transpiration, photosynthèse, bilans de matière et d'énergie...)


Recherche fondamentale et appliquée
L'observation de la terre à partir de capteurs spatiaux est reconnue par les grands programmes internationaux comme une composante majeure de l'étude des processus permettant de réaliser des bilans spatio-temporels à l'échelle de la planète.

Aux échelles plus fines du paysage et de la région, les caractéristiques particulières des observations spatiales sont utilisées à des fins scientifiques et pour l'évaluation et la gestion des ressources renouvelables, végétales et hydriques.

Du satellite au terrain...
Le laboratoire contribue au développement et à la promotion des moyens spatiaux en participant à la définition, à la mise en œuvre et à l'exploitation scientifique de plusieurs missions spatiales.
Il assure la responsabilité scientifique de 3 missions spatiales (SMOS, VENuS, BIOMASS), plus une mission, MISTIGRI, dans laquelle il est très impliqué.
A cela s'ajoutent les activités préparatoires à l'arrivée de Sentinel-2, à l'horizon 2014 ainsi que la suite de SMOS : le projet SMOS Next.

Liens

actions de valorisationles missions spatialesNotre site Web